La Bible, version de Lausanne révisée

LA LETTRE DE PAUL À TITE

Tite chapitre 3

1Rappelle-leur d’être soumis aux dirigeants et aux autorités, d’obéir et d’être prêts à toute bonne œuvre, 2d’arrêter d’insulter les autres, mais d’être ennemis des querelles et modérés. Qu’on puisse montrer de la douceur envers tous. 3Oui, on était nous aussi dans le passé sans bon sens, rebelles, égarés, esclaves de toutes sortes de convoitises et de plaisirs. On vivait dans la malice et dans l’envie. On était détestable et on se détestaient les uns les autres. 4Mais quand la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour envers les hommes sont apparus, il nous sauvés. 5Non pas à cause de la justice qu’on avait pratiquée, mais selon sa pitié. Et c’était par le moyen du bain de la renaissance et du renouvellement de l’Esprit saint. 6Ça il l’a répandu sur nous richement par Jésus Christ notre Sauveur. 7C’était pour que, déclarés justes par sa grâce--cette bonté divine qui n’est pas méritée--on devienne des héritiers en attente confiante de la vie éternelle. 8Ce message est certain, et je veux que tu affirmes ces choses avec force, pour que ceux qui ont placé leur confiance en Dieu s’appliquent à être à la tête des bonnes œuvres. Ces choses-là sont bonnes et utiles aux hommes.

9Concernant les questions folles, les généalogies, les disputes et les querelles sur la loi, laisse-les de côté, parce qu’elles sont inutiles et vides.

10Après un premier et un deuxième avertissement, évite l’homme qui provoque les divisions. 11Tu sais bien qu’un tel homme est perverti, et qu’il pèche en se condamnant lui-même.

12Quand je t’aurai envoyé Artémas ou Tychique, dépêche-toi de venir vers moi à Nicopolis. En effet, j’ai jugé devoir passer l’hiver là. 13Aie soin d’accompagner Zénas, homme de loi, et Apollos, pour que rien ne leur manque. 14Et que les nôtres aussi apprennent à se mettre à la tête des bonnes œuvres, pour des besoins nécessaires, pour qu’eux ne soient pas sans fruits.

15Tous ceux qui sont avec moi te saluent. Salue ceux qui ont de l’affection pour nous dans la foi.

 Que la grâce--cette bonté divine qui n’est pas méritée--soit avec vous tous. C’est la vérité!