La Bible, version de Lausanne révisée

LA BONNE NOUVELLE

 SELON JEAN

Jean chapitre 13

1C’était avant la fête du Passage. Et Jésus, lui, savait bien que son heure était arrivée de passer de ce monde au Père. Il avait aimé les siens qui étaient dans le monde--d’un amour divin, cet amour qui néglige ses propres intérêts pour servir les intérêts d’un autre--et il les a aimés jusqu’au bout. 2C’était aussi à l’occasion d’un souper, et le diable--le calomniateur--avait déjà mis dans le cœur de Judas Iscariote, fils de Simon, de le trahir. 3Jésus, lui, était certain que le Père avait tout remis entre ses mains, qu’il était venu de Dieu et qu’il s’en allait à Dieu. 4Il s’est levé du souper, a mis de côté ses vêtements de dessus, puis il a pris un linge et l’a mis autour de sa taille.

5Ensuite il a versé de l’eau dans le bassin, et s’est mis à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait mis autour de sa taille. 6Il est donc arrivé à Simon-Pierre, qui lui a dit: Seigneur! Toi tu me laves les pieds! 7Toi, lui a dit Jésus, tu ne comprends pas maintenant ce que moi je fais, mais plus tard tu l’apprendras. 8Non, lui a dit Pierre, tu ne me laveras certainement pas les pieds, jamais! Jésus lui a répondu: Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi. 9Seigneur, lui a dit Simon-Pierre, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête. 10Jésus lui a dit: Celui qui a pris son bain n’a besoin que de se laver les pieds pour être entièrement propre. Et vous, vous êtes purs, mais pas tous. 11Puisqu’il savait bien qui était celui qui allait le trahir, c’est pourquoi il a dit: Vous n’êtes pas tous purs.

12Puis,   après  leur avoir lavé les pieds, il a repris ses vêtements de dessus et s’est de nouveau allongé à table. Il leur a dit: Comprenez-vous ce que je vous ai fait? 13Vous m’appelez le Professeur et le Seigneur, et vous avez raison, parce que je le suis. 14Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Professeur, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres. 15En effet, je vous ai donné un exemple, vous devez vous aussi faire comme je vous ai fait. 16Je vous le dis, oui, c’est la vérité, l’esclave n’est pas plus grand que son maitre, ni l’envoyé plus grand que celui qui l’envoie! 17Si vous connaissez ces choses, vous êtes heureux si vous les mettez en pratique.

18Je ne parle pas de vous tous, je connais ceux que j’ai choisis--pour un but particulier--mais il faut que l’écrit--de Dieu---s’accomplisse: «Celui qui mange le pain avec moi a levé son talon contre moi.» (Psaume 41:9.) 19Je vous le dis dès maintenant, avant que la chose arrive. Alors, au moment où ça arrivera, vous pourrez croire que moi, «JE SUIS». 20Je vous le dit, oui, c’est la vérité, celui qui reçoit quelqu’un que j’aurai envoyé me reçoit, et celui qui me reçoit reçoit celui qui m’a envoyé!

21Après avoir dit ces choses, Jésus a été troublé dans son esprit et a rendu ce témoignage: Je vous le dis, oui, c’est la vérité, un de vous va me trahir! 22Alors les disciples se sont regardés les uns les autres, sans savoir de qui il parlait. 23Mais, allongé à table vers la poitrine de Jésus, était un de ses disciples, celui que Jésus aimait--d’un amour divin, cet amour qui néglige ses propres intérêts pour servir les intérêts d’un autre. 24Simon-Pierre lui a donc fait signe de demander de qui Jésus parlait. 25Et ce disciple s’est approché de la poitrine de Jésus et lui a demandé: Seigneur, c’est qui? 26Jésus a répondu: C’est celui à qui je vais moi-même donner le morceau, après l’avoir trempé. Puis il a trempé le morceau et l’a donné à Judas, le fils de Simon, Iscariote. 27Et après avoir pris le morceau Satan--l’Adversaire--est entré en lui. Jésus lui a donc dit: Ce que tu fais, fais-le vite, et même plus tôt. 28Mais aucun de ceux qui étaient allongés à table n’a compris pourquoi il lui disait ça. 29Vraiment, puisque Judas avait la bourse, quelques-uns pensaient que Jésus lui disait: Achète ce qu’il nous faut pour la fête, ou donne quelque chose aux pauvres. 30Judas a donc pris le morceau et est sorti immédiatement.   C’était la nuit.

31Quand Judas est sorti, Jésus a dit: Maintenant la gloire du Fils de l’homme a été révélée, et la gloire de Dieu a été révélée par le Fils. 32Et si la gloire de Dieu a été révélée par le Fils, Dieu lui-même aussi révèlera la gloire du Fils, et il la révèlera bientôt.

33Mes petits enfants, je suis encore avec vous pour un peu de temps. Vous allez me chercher, et comme j’ai dit aux Juifs, je vous le dis aussi à vous maintenant: Vous ne pouvez pas venir où moi je vais.

34Je vous donne un nouveau commandement: Vous devez avoir un amour continuel les uns pour les autres--un amour divin, cet amour qui néglige ses propres intérêts pour servir les intérêts d’un autre. Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres de cet amour. 35Si vous avez cet amour continuel les uns pour les autres, c’est à ça que tous vont savoir que vous êtes mes disciples.

36Simon-Pierre lui a demandé: Seigneur, où vas-tu? Où je vais, lui a répondu Jésus, tu ne peux pas me suivre maintenant, mais tu me suivras plus tard. 37Seigneur, lui a dit Pierre, je ne peux pas te suivre maintenant! Pourquoi? Je donnerai ma vie pour toi. 38Jésus lui a répondu: Tu donneras ta vie pour moi! Je te le dis, oui, c’est la vérité, le coq ne chantera absolument pas, avant que tu ne m’aies renié trois fois!

Notes Explicatives

1Le Passage de Dieu en Égypte et la mort des premiers-nés a causé la libération précipitée des Juifs sous la conduite de Moïse.

2le diable. Ou: le calomniateur, celui qui, à l’aide de mensonges, attaque la réputation et l’honneur de quelqu’un.

15un exemple. Ici Jésus enseigne trois choses:

a) Dû aux routes poussiéreuses et au port des sandales à ce temps-là, et dû aussi à la position allongée à table, il était essentiel que les pieds soient lavés.

b) L’inférieur lavait les pieds du supérieur. Évidemment, une fois entrés dans la salle à manger, aucun des disciples ne s’est vu inférieur aux autres, donc personne n’a pris l’initiative. L’esprit de serviteur était absent chez les disciples.

c)  Une double comparaison est faite: le pardon initial, quand l’individu est né de nouveau, est comparé au bain qui lave le corps entier. Deuxièmement, la vie chrétienne n’étant pas une vie où l’individu est à l’abri des tentations, tout péché commis après le salut doit être confessé à Dieu et abandonné. Ça, c’est comparé symboliquement à un lavage partiel, qui pouvait être des mains ou des pieds.

18Celui qui mange le pain avec moi a levé son talon contre moi. Tout comme Absalon et Achitophel ont trahi le roi David (Voir Psaume 41, verset 9), Judas Iscariote vient trahir Jésus. Les écrits--de Dieu--n’ont pas causé l’évènement. Judas a fait son propre choix et en a souffert les conséquences. ‘Lever le talon’ est peut-être une allusion à quelqu’un qui a besoin d’un coup de main, mais qui reçoit plutôt un coup de pied. Ou d’un cheval rétif qui donne un coup de sabot à celui qui le nourrit.

19JE SUIS. Voici la conversation entre Dieu et Moïse quand Dieu l’envoie pour faire sortir son peuple de l’Égypte: Voici, (a dit Moïse) j’irai vers les fils d’Israël et je leur dirai: Le Dieu de vos pères m’envoie vers vous. Mais si on me demande quel est son nom, qu’est-ce que je dois leur répondre? Et Dieu a dit à Moïse: JE SUIS CELUI QUI SUIS. Et il a ajouté: Voici ce que tu diras aux fils d’Israël: JE SUIS m’envoie vers vous. (Le livre de l’Exode chapitre 3, versets 13 et 14). Dieu s’est donné le nom de JE SUIS, parce qu’il a toujours existé. L’éternel présent est quelque chose qui nous échappe. Et il y a un jeu de mots: JE SUIS ressemble beaucoup en hébreu à l’Éternel, nom lui-même lié au verbe être. Jésus se réclame donc être le JE SUIS (ou l’Éternel), le Dieu de l’Ancien Testament.

21troublé. Jésus avait deux natures: la nature divine, parce qu’il était Dieu; et la nature humaine (mais sans péché), parce qu’il était parfaitement homme. En tant qu’homme, il est temporairement troublé

26le morceau. La personne principale donnait un morceau de pain (ou de viande) trempé comme signe d’amitié. Ici Jésus le fait pr Judas. C’est un contraste déchirant: ce geste d’amitié de Jésus envers Judas annonce aussi la trahison de cette amitié par Judas.

27Satan, interprété, veut dire: l’Adversaire.

34un nouveau commandement. Ce commandement est nouveau dans le sens que cet amour, à l’exemple de Jésus, est un amour qui se sacrifie pour les disciples de Jésus.