La Bible, version de Lausanne révisée

LA BONNE NOUVELLE

 SELON JEAN

Jean chapitre 8

1Mais Jésus, lui, est allé à la montagne des Oliviers. 2Et très tôt le matin il est retourné à la Place du temple, et tout le peuple s’est approché de lui. Il s’est assis et s’est mis à les enseigner. 3Alors les spécialistes de la loi et les pharisiens lui ont amené une femme qu’ils avaient surprise en adultère, et ils l’ont placée au milieu d’eux.

4Ils ont dit à Jésus: Professeur, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. 5Et Moïse nous a commandé dans la loi de tuer à coups de pierres de telles femmes. Toi donc, que dis-tu? 6En réalité eux disaient ça pour tester Jésus, dans le but d’avoir une raison de l’accuser devant les tribunaux. Mais Jésus s’est baissé et a écrit du doigt sur le sol. 7Et comme eux persistaient à l’interroger, il s’est redressé et leur a dit: Que celui de vous qui est sans péché lance le premier la pierre contre elle. 8Et il s’est baissé encore et a écrit sur le sol. 9Alors ceux qui ont entendu ça ont été repris par leur propre conscience. Et ils sont sortis l'un après l’autre, en commençant par les plus vieux jusqu’aux derniers. Et Jésus, lui, a été laissé seul avec la femme qui était là au milieu. 10Alors Jésus s’est relevé et n’a remarqué personne excepté la femme. Il lui a demandé: Femme, où sont tes accusateurs? Personne ne t’a condamnée? 11Personne, Seigneur, a répondu la femme. Et Jésus lui a dit: Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et ne pèche plus.

12Alors Jésus leur a parlé encore. Il a dit: Je suis, moi seul, la Lumière du monde. Celui qui a l’habitude de me suivre ne marchera certainement pas dans les ténèbres, mais il aura la Lumière de la vie. 13Alors les pharisiens lui ont dit: Toi tu rends témoignage de toi-même, ton témoignage n’est pas valable. 14Jésus leur a répondu: Même si je rends témoignage de moi-même, mon témoignage est valable, parce que je sais bien d’où je suis venu et où je vais. Mais vous, vous ne savez pas d’où je viens ni où je vais. 15Vous, votre jugement est superficiel, mais moi je ne juge personne. 16Et s’il m’arrive de juger, mon jugement est valable. En effet, je ne suis pas seul, mais il y a moi et le Père qui m’a envoyé. 17Oui, c’est même écrit dans votre loi que le témoignage de deux personnes est valable. 18Moi je rends témoignage de moi-même, et le Père qui m’a envoyé rend aussi témoignage de moi. 19Ils lui ont donc demandé: Où est ton Père? Jésus a répondu: Vous ne connaissez ni moi ni mon Père, si vous m’aviez connu, vous auriez aussi connu mon Père.

20Jésus a dit ces paroles pendant qu’il enseignait dans la Place du temple, à l’endroit où les offrandes étaient déposées. Et personne ne l’a arrêté parce que son heure n’était pas encore arrivée.

21Alors Jésus leur a dit encore: Moi je partirai, et vous me chercherez. Mais, vous mourrez dans votre péché. Vous, vous ne pouvez pas venir où moi je vais. 22Les Juifs ont donc dit: Il ne va pas se tuer, n’est-ce pas? Pourtant il dit: Vous, vous ne pouvez pas venir où moi je vais! 23Et Jésus leur a dit: Vous, vous êtes d’en bas, mais moi, je suis d’en haut. Vous, vous êtes de ce monde, moi, je ne suis pas de ce monde. 24C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés. En effet, si vous ne croyez pas que moi, «JE SUIS», vous mourrez dans vos péchés. 25Alors on lui a demandé: Qui es-tu, toi? Dès le début, a répondu Jésus, je n’arrête pas de vous le dire! 26J’ai beaucoup de choses à dire de vous et à juger. Mais celui qui m’a envoyé est vrai, et je dis au monde seulement les choses que moi j’ai entendu de lui.

27Ils n’ont pas compris qu’il leur parlait du Père.

28Jésus leur a donc dit: Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, à ce moment-là vous saurez que moi, «JE SUIS». Vraiment, je ne fais rien de moi-même, mais je dis ces choses comme mon Père m’a enseigné. 29Et celui qui m’a envoyé est avec moi. Le Père ne m’a pas laissé seul, parce que moi, je fais toujours ce qui lui est agréable. 30Pendant que Jésus disait ça, plusieurs ont mis leur confiance en lui.

31Jésus a donc dit aux Juifs qui l’avaient cru: Si vous restez dans mon enseignement, vous êtes vraiment mes disciples. 32À ce moment-là vous connaitrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. 33Ils lui ont répondu: On est la descendance d’Abraham, et on n’a jamais été esclaves de personne. Comment peux-tu dire, toi, qu’on sera libérés? 34Jésus leur a répondu: Je vous le dis, oui, c’est la vérité, celui qui pratique le péché est esclave du péché! 35Et l’esclave ne reste pas éternellement dans la maison, mais le fils reste éternellement. 36Si donc le Fils vous rend libres, vous serez réellement libres. 37Je sais bien que vous êtes la descendance d’Abraham. Pourtant vous cherchez à me tuer, parce que mes paroles ne pénètrent pas en vous. 38Moi, je parle de ce que j’ai vu chez mon Père, et vous, vous faites ce que vous avez vu chez votre père. 39Ils lui ont répondu: Notre père, c’est Abraham. Si vous étiez enfants d’Abraham, leur a dit Jésus, vous feriez les œuvres d’Abraham. 40Mais maintenant vous cherchez à me tuer, moi, un homme qui vous a dit la vérité que j’ai entendue de Dieu. Abraham n’a pas fait ça. 41Vous, vous faites les actions de votre père. Ils lui ont dit: Nous on n’est pas nés de l’immoralité sexuelle! On n’a qu’un père, qui est Dieu. 42Vraiment, leur a dit Jésus, si Dieu était votre Père vous m’aimeriez--d’un amour divin, cet amour qui néglige ses propres intérêts pour servir mes intérêts. Oui, je suis sorti de Dieu, et je viens de sa part. Je ne suis pas venu de moi-même, mais c’est lui qui m’a envoyé.

43Pourquoi vous ne comprenez pas ce que je dis? C’est parce que vous ne pouvez pas écouter mon enseignement. 44Vous, vous êtes nés d’un père qui est le diable--le calomniateur--et vous voulez accomplir les désirs immodérés de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne s’est pas tenu dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Quand il vomit le mensonge, il parle de son propre cœur. Oui, il est menteur et le père du mensonge. 45Mais moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas! 46Qui de vous va me déclarer coupable de péché? Et si je dis la vérité, pourquoi vous ne me croyez pas? 47Donc, celui qui est né de Dieu écoute les paroles de Dieu. Vous, vous n’écoutez pas, parce que vous n’êtes pas de Dieu.

48Alors les Juifs lui ont répondu: Est-ce qu’on ne dit pas avec raison que tu es un Samaritain, et que tu as un démon? 49Moi, a répliqué Jésus, je n’ai pas de démon, au contraire, j’honore toujours mon Père. Et vous, vous n’arrêtez pas de me traiter honteusement. 50Moi, ce n’est pas ma gloire que je recherche. Il y en a un qui la recherche et qui juge. 51Je vous le dis, oui, c’est la vérité, si quelqu’un observe avec soin mon message, il ne verra absolument pas la mort, jamais! 52Maintenant, lui ont donc dit les Juifs, on sait que tu as un démon. Abraham est mort, les prophètes aussi, et tu dis, toi: Si quelqu’un observe avec soin mon message, il ne goutera absolument pas de la mort, jamais! 53Toi! Tu es plus important que notre père Abraham, qui est mort? Les prophètes aussi sont morts. Tu te prends pour qui, toi?

54Jésus a répondu: Si je célèbre moi-même ma gloire, ma gloire n’est rien. C’est mon Père qui célèbre ma gloire, lui que vous dites être votre Dieu. 55Vous n’avez pas commencé à le connaitre, mais moi, je le connais. Et si je disais que je ne le connais pas, je serais comme vous, un menteur. Mais je le connais et j’observe avec soin son message. 56Votre père Abraham a été rempli de joie à la pensée qu’il devait voir mon jour. Et, il l’a vu et a été ravi. 57Les Juifs lui ont donc dit: Tu n’as pas encore cinquante ans et tu as vu Abraham? 58Jésus leur a répondu: Je vous le dis, oui, c’est la vérité, avant qu’Abraham soit né, moi, «JE SUIS»!

59Alors ils ont pris des pierres pour les lancer contre lui, mais Jésus s’est caché et est sorti de la Place du temple en passant au milieu d’eux. C’est de cette manière qu’il s’est éloigné.

Notes Explicatives

5de telles femmes. L’hypocrisie des pharisiens est évidente. La loi de Moïse dit que les deux, l’homme et la femme, doivent mourir. Aussi le piège est tendu. Si Jésus affirme la peine de mort pour cette femme, il sera critiqué par certains qui n’y croient pas. Si Jésus supprime la peine de mort, les pharisiens vont certainement l’accuser.

24,28,58JE SUIS. Voici la conversation entre Dieu et Moïse quand Dieu l’envoie pour faire sortir son peuple de l’Égypte: Voici, (a dit Moïse) j’irai vers les fils d’Israël et je leur dirai: Le Dieu de vos pères m’envoie vers vous. Mais si on me demande quel est son nom, qu’est-ce que je dois leur répondre? Et Dieu a dit à Moïse: JE SUIS CELUI QUI SUIS. Et il a ajouté: Voici ce que tu diras aux fils d’Israël: JE SUIS m’envoie vers vous. (Le livre de l’Exode chapitre 3, versets 13 et 14). Dieu s’est donné le nom de JE SUIS, parce qu’il a toujours existé. L’éternel présent est quelque chose qui nous échappe. Et il y a un jeu de mots: JE SUIS ressemble beaucoup en hébreu à l’Éternel, nom lui-même lié au verbe être. Jésus se réclame donc être le JE SUIS (ou l’Éternel), le Dieu de l’Ancien Testament.

28élevé. Ici Jésus nous parle de sa crucifixion prochaine.

44Vous, vous êtes nés d’un père qui est le diable--le calomniateur. Cette déclaration a dû rendre les autorités religieuses juives furieuses. Jésus les place au même niveau que tous les pécheurs, ce que ces autorités ne croyaient évidemment pas.  (Voir chapitre 7, versets 45 à 49.)

44du mensonge, ou: du menteur.